Virus informatique : voici une liste de virus informatiques dangereux pour vos appareils!

Publié le Mis à jour le

Dans l’un de mes articles précédents, je donnais des conseils pour protéger vos appareils contre la cybercriminalité en installant des antivirus sur vos différents appareils (ordinateur, téléphone et tablette). On sait tous ce que c’est qu’un antivirus à force d’en entendre parler. Mais un virus informatique, savons nous ce que c’est? Avant de commencer à vous préoccuper, par exemple, de créer des mots de passe surs, d’établir des communications confidentielles et de supprimer définitivement des données délicates, vous devez vous assurer que vos appareils ne sont pas vulnérables aux pirates ou infectés par des programmes malveillants.

Définition d’un virus informatique

Selon le site Wikipedia, un virus informatique est un automate autoréplicatif à la base conçu non malveillant mais aujourd’hui additionné de code malveillant (donc classifié comme logiciel malveillant), conçu pour se propager à d’autres ordinateurs en s’enserrant dans des logiciels légitimes, appelés ‘hôtes« . Il peut perturber plus ou moins gravement le fonctionnement de l’ordinateur infecté. Il peut se répandre par tout moyen d’échanges de données numériques comme les réseaux informatiques et les cédéroms, les clefs USB, etc…

Différents types de virus informatiques pour ordinateur

– Le virus classique est un morceau de programme, souvent écrit en assembleur, qui s’intègre dans un programme normal, le plus souvent à la fin, mais cela peut varier. Chaque fois que l’utilisateur exécute ce programme « infecté », il active le virus qui en profite pour aller s’intégrer dans d’autres programmes exécutables. Cette action peut aller d’un simple message anodin à la détérioration de certains fonctions du système d’exploitation, à la détérioration de certains fichiers ou même à la destruction complète des données de votre ordinateur. Dans ce cas, on parle de « bombe logique » et de « charge utile »

– Le virus de boot (ou virus de secteur d’amorçage) est un virus qui s’installe dans l’un des secteurs de boot d’un périphérique de démarrage, disque dur, disquette ou autres. Il remplace un programme de démarrage existant. Il agit un peu comme le virus « Prepender » (qui s’insère au début), mais le fait d’infecter aussi un périphérique vierge de tout logiciel de démarrage le distingue du virus classique, qui ne s’attaque jamais à rien.

– Le Macrovirus est un virus qui utilise le langage de programmation d’un logiciel pour en altérer le fonctionnement. Ils s’attaque principalement aux fichiers des utilisateurs et aux macros de logiciel de la suite Microsoft Office (Word, Excel, etc) grâce au VBA de Microsoft. Par exemple en s’intégrant dans le modèle normal, ce virus est activé chaque fois que, l’utilisateur lance ce programme.

– Le cheval de Troie est un type de logiciel malveillant, souvent confondu avec les virus ou autre parasites. C’est un logiciel en apparence légitime, mais qui contient une malveillance. Son rôle est de faire entrer ce parasite sur votre ordinateur et de l’y installer à l’insu de l’utilisateur.

– Le virus Netsky est un virus qui qui se propage par e-mail, il est préférable pour vous de ne pas ouvrir des fichiers dont vous ne connaissez pas l’expéditeur.

Les virus Bacth, apparu à l’époque où MS-DOS était le système d’exploitation en vogue, sont des virus « primitifs ». Bien que capable de se reproduire et d’infecter d’autres fichiers Batch, ils sont lent et ont un pouvoir infectant très faible

Les virus-vers, apparus aux environs de l’année 2003, ayant connu un développement fulgurant dans les années qui suivirent, sont des virus classiques car ils ont un programme hôte. Mais s’apparentent aux vers car : leur mode de propagation est lié au réseau, comme des vers, en général via l’exploitation des failles de sécurité. Ils poursuivent des buts à visée large, tels que l’attaque par saturation des ressources ou attaques DoS (Denial of Service) d’un serveur par des milliers d’ordinateurs infectés se connectant simultanément.

– Le virus MyDoom.A,est un virus informatique qui se propage par les courriels et le service P2P de Kazaa. Les premières infections ont eu lieu le 26 janvier 2004.

– Le virus Psyb0t, est un virus informatique découvert en janvier 2009, il est considéré comme étant le seul virus informatique ayant la capacité d’infecter les routeurs et modem haut débit.

– Le virus Tchernobyl ou CIH, est un virus qui est connu pour avoir été l’un des plus destructeurs, il détruisait l’ensemble des informations du système attaqué et parfois, il rendait l’ordinateur quasiment inutilisable. Il à sévi de 1998 à 2002

Le Cryptolocker, est un logiciel malveillant dont la présence sur le web a augmenté de 700% entre  2012 à 2014 selon les calculs du FBI en juin 2014, il a causé 27 millions de pertes aux utilisateurs. Ce logiciel malveillant crypte les fichiers des victimes et exige un paiement (pouvant de 100 à 400 dollars) pour les décrypter.

Noms de virus informatiques pour téléphone

– Le virus Cabir, né en 2004, est considéré comme le tout premier virus informatique visant la téléphonie mobile grâce à la technologie Bluetooth et du système d’exploitation Symbian OS.

– Le virus CommWarrior, né en 2005, ce virus informatique attaque essentiellement le système d’exploitation le plus répandu en téléphonie mobile.

Voici quelques noms de virus informatiques viruscités. Installez toujours sur vos appareils (ordinateur, téléphone et tablette), des antivirus et faire toujours des mises à jour.

Source et crédit photo :

http://www.wikipedia.fr

Bonne lecture!

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s